Voir les articles dans "Médiévistes"
16 Mai 2012
Jean-Luc Deuffic

Michel Huglo (1921-2012)

0_0aMichel_Huglo.jpg

Michel Huglo is known for his more than 200 articles on the history and manuscripts of Gregorian chant, medieval music theory, and early organum. After studying philosophy and theology at the Abbey of Saint-Pierre in Solesmes (1941-1947), he was appointed to the Paléographie musicale (1949-1960), where he prepared Le Graduel Romain, vol. 2 : Les sources. As Chargé de recherche at the CNRS in 1962, then Directeur de recherche in 1972, he travelled extensively to examine early manuscripts ; in 1976 he founded the musicology section at the Institut de recherche et d’histoire des textes (IRHT) of Paris. He taught the paleography of medieval music at the École pratique des Hautes Études (Paris IV Sorbonne) from 1973 to 1986, and medieval Latin texts in musicology at the Université libre of Brussels from 1974 to 1987. Appointments followed as Visiting Professor at the University of Vienna (Spring 1990), Visiting Mellon Professor at the Institute for Historical Study of Princeton University (1990-91), and Visiting Professor at New York University (Spring 1993). In 1987, he received the silver medal for research from the CNRS.
As a specialist in the paleography of medieval music, he has concentrated on the sources of medieval monophony, early organum, and music theory. His inventories of processionals and of medieval music theory in German and American manuscripts repertory 1500 sources (RISM B XIV 1-2; RISM B III 3 with C. Meyer; RISM B III 4 with N. Phillips).

Source : University of Maryland School of Music

Bien triste nouvelle que la disparition de cet érudit de grande culture, humaniste, que j’avais eu l’honneur d’entendre pour la première fois en 1985 lors du colloque du 15e centenaire de l’abbaye Saint-Guénolé de Landévennec. Nos premiers contacts remontent à 1978 avec le lancement de notre modeste et éphémère collection Britannia Christiana dont le premier numéro (1981) fut une réédition de sa magistrale étude sur le Domaine de la notation bretonne qu’il avait fait publier en 1963 dans le volume XXXV des Acta Musicologica, et à laquelle nous avions ajouté (avec Mme Annie Dennery) quelques notes supplémentaires et un ensemble de planches de manuscrits et de cartes.
Le privilège m’a été donné de participer au tout récent ouvrage de J. Haines, \”The Calligraphy of Medieval Music\” (2011, Brepols), où il a peut-être offert au public ces dernières études.

Bibliographie de Michel Huglo sur OPAC REGESTA IMPERII

Lien : Musicologie Médiévale
Source de la photo : American Musicological Society

27 Fév 2012
Jean-Luc Deuffic

In memoriam : Reginald Gregoire (13 juillet 1935-26 février 2012)

Con la più grande e profonda tristezza annuncio il decesso di Padre Don Reginald Grégoire, spentosi ieri sera, 26 febbraio 2012, nel suo monastero di San Silvestro a Fabriano, nelle Marche.

Padre Grégoire, nato a Bruxelles il 13 luglio 1935, monaco di Clervaux l’8 dicembre 1954 e sacerdote il 25 luglio 1960, fu allievo di don Jean Leclercq e, per molti anni, collaborò all’edizione critica della Vulgata ad opera dei Benedettini dell’Abbazia di San Girolamo a Roma. Successivamente fu addetto alla Segreteria di Stato Vaticana. Padre Reginald Grégoire è stato professore di Storia della Chiesa e di Agiografia all’Università di Cremona e a quella di Urbino, oltre ad essere professore di Storia delle Liturgie presso la Scuola di Paleografia e Filologia Musicale di Cremona. Da molti anni aveva trasferito la sua residenza monastica a San Silvestro di Fabriano.

Tra le sue ultime apparizioni pubbliche, ricordo l’intervento al Convegno di Ginevra del 2010 sulle Bibbie atlantiche, in occasione del quale presentò una dottissima relazione sulla storia dell’edizione critica della Vulgata.

Orate pro eo – Requiescat in pace.

Nadia Togni

Source : Apilist

Lien bio-bibliographique

22 Oct 2011
Jean-Luc Deuffic

Adalbert de Vogüé (1924-2011), un moine nous a quitté ….

La nouvelle du décès d’Adalbert de Vogüé plonge le monde des médiévistes dans la tristesse …

Disparu depuis plusieurs jours, le corps sans vie d’Adalbert de Vogüé a été retrouvé, vendredi 21 octobre 2011, en début de soirée par les équipes de recherche, à environ deux kilomètres du monastère de la Pierre-qui-Vire où résidait l’ermite. Il serait décédé de mort naturelle depuis quelques jours, peut-être due à l’épuisement ou à la fatigue.

Né d’une famille d’ancienne noblesse en 1924, Adalbert de Vogüé, fils de Melchior de Vogüé (1893-1965) et de Geneviève Brincard (1898-1974) qui entreront dans les ordres chacun de leur côté, est devenu moine à l’abbaye de la Pierre-qui-Vire en 1944. Docteur en théologie (Paris, 1959), il enseigna les Pères de l’Église au Collège Saint-Anselme de Rome. Depuis 1974, il vivait dans un ermitage à proximité de son monastère et se consacrait à une « somme » sur l’histoire de la vie monastique depuis ses origines, en s’appuyant sur les travaux et les chroniques de l’Église primitive, des Pères de l’Église et des premiers fondateurs (Histoire littéraire du mouvement monastique dans l’antiquité, 12 volumes parus) .


Ecoutons le Père Adalbertnous parlant de sa vie d’ermite… sur le site www.dieu-parmi-nous.com : [ Lien ] Format mp3

Bibliographie d’Adalbert de Vogüé sur OPAC Regesta Imperii | Lien ]
Sur sa collaboration aux Sources chrétiennes [ Lien ]
Les ouvrages d’Adalbert de Vogüé aux Editions du Cerf [ Lien ] – au catalogue de la Bibliothèque Saint-Étienne de Jérusalem [ Lien ] –

Sources : Le Journal du Centre

Pages :«123456»