Voir les articles dans "Livres d’Heures"
8 Déc 2014
Jean-Luc Deuffic

Les Heures de Guillaume le Barbier et d’Hélène Henry (+1502), du Pays d’Auge (Normandie)

La BIBLIOTECA DIGITAL HISPÁNICA présente une grande variété de Livres d’heures. Nous y avons ainsi relevé le manuscrit RES/161, issu des collections de la Bibliothèque nationale d’Espagne, ouvrage dont les premiers possesseurs ont pu être identifiés, et qui s’en sont servis comme livre de raison. Ainsi, les deux derniers folios sont occupés par des notices familiales concernant le couple Guillaume LE BARBIER x Hélène HENRY, dont nous avons essayé de transcrire quelques passages :
   
21 septembre 1488
Guill[aum]e le Barbier postullant en court laye natif et // demourant au Pontlevesque fut marié aud. lieu avec … // Helaine fille de Mahieu Henry escuier sr du Brouillar (1) // demourant a Conches et nagueres viconte du lieu // le xxie jour de septembre jour saint Mathieu lan de grace // mil cccc iiiixx et huit.
11 octobre 1489
Katherine fille desd. Le Barbier et Helaine fut nee et // baptisé aud. lieu du Pontlevesque le unze eme jour doctobre // lan mil iiiic iiiixx et neuf et fut son parrain maistre // Guillaume de Bray pour lors lieutenant general du viconte d’Auge // et ses marraines les damoiselles de … et …
18 septembre 1491
Jehan filz et second enffans desd. mariez fut ne et // baptisé aud. lieu du Ponlevesque le xviii jour de septembre // mil iiiic iiiixx et unze tenu par dame Jehanne Despaigne // prieur de saint Yves …… de saint // Melaigne et damoiselle Blanche de Haren? …. // de … est. sr dud. lieu // Led. Jehan na vesqu que trois moys.
17 mars 1492
Helix (ou Helie) tres enffans desd. mariez fut ne et baptisé aud. lieu // le dimanche xviie jour de mars mil iiiic iiiixx et xii a huit heures [..?] // midi et …
1er mai 1495

Jehan iiiie enffans desd. mariez fut ne et baptize aud. // lieu du poue… le vendredy premier jour de may mil iiiic // iiiixx et quinze a … heures du matin ou environ // et sont ses parains Pierre de Saint … escuier // avocat général pour le roy en la viconte d’Auge maistre jehan [le ?] // Goupil curé de Saint Melaigne et sa maraine // Jehanne femme de Michel Le Barbier oncle dud. Jehan.
avril 1499
Jehanne tierce fille desd. mariez fut nee et baptizée aud. // pontlevesque environ le mynuyt davril mil iiiic iiiixx dix neuf et fut son // parrain maistre Jehan du… curé de Jehan du Fossé escuier sieur de lad. fille.
1502 ° et + Guillaume iiiie filz………………………… desd. mariez fut né le mardi // des festes de Pasques xxixe jour de [mars ?] mil cinq cent et deux // ses parrains Guillaume et Michel le Barbier ses oncles et ses marraines …………… et led. Guillaume ..
13 avril 1502

Lad. Helene mere desdits enffans durant sa gesine dud. // Guillaume fut prise dune … …et autre malladie de … et // deceda le mercredi xiii e jour davril … aud. an mil [cinq] // cens deux plaize a Dieu aie son ame.

(1) Mathieu Henry, écuyer, sieur du Brouillard et de la Guéroulde, vicomte d’Ecouché et de Breteuil.

Patrick VNK (liste Noblesse Normande), que je remercie, m’a signalé l’article de (†) Pierre LESTOURMY sur la recherche de la Galissonière en 1666, élection de Pont-L’évêque, qui donne quelques éléments intéressants sur la famille LE BARBIER :
Contrat de mariage sous seing privé du 3 mai 1488, reconnu devant les tabellions d’Auge, pour le siège de Pont l’Evêque en 1489, entre Guillaume Le Barbier, esc. sr du Parcq, et Heleine Le Henry.
Contrat de mariage passé le 14 novembre 1535 et reconnu devant les tabellions royaux de la viconté d’Auge le 28 janvier 1536 entre Elye Le Barbier, esc. licencié aux lois, et damoiselle Marie Bigot.
Les BARBIER portaient d‘argent, à trois mains gauches (= senestres) renversées de sable, 2 et 1, accompagnées d’une molette de sable posée en abime.

Supports : deux épées d’argent à poignées d’or. Cimier : une pique d’or pointée d’argent, traversant un coeur de gueules. Devise : Hoc, manus et virtus, calcar et ensis, habent 

 
f. 143. Saint Martin

29 Nov 2014
Jean-Luc Deuffic

Des Heures : témoins de la piété (ou de la richesse?) des bourgeois de Paris à la Renaissance

heures.jpg

L’ouvrage d’Ernest Coyecque (1) nous a fourni quelques inventaires après-décès avec plusieurs mentions de Livre d’heures, certains \”prisés\” juqu’à 8 livres …

1515, Andri Jouette, épicier et bourgeois de Paris :
Une Heures en parchemain, escriptes à la main, commansant au premier feullet, après le calendrier : In principio, et fainisant au penultime, garnie de deux fermouez d’argent doré\” (C, p. 21)

1519, Nicolas Boudier, marchand et bourgeois de Paris :
Unes Heures, escriptes en parchemin, en lettre de forme, enlumynées et hystoriée, commencent au second feuillet d’après le kalendrier : lumine, et finissant au penultime : visa, reliés entre deux ays, couvertes de cuir rouges, garnyes de deux fermouers d’argent doré, à tringles d’or, esmaillées, à un Sainct Jehan et Saincte Katherine, à deux boutonneuses de perles, rivés sur deux tissus de velours carmoisy, avec une cjemisete de velour tenné, doublée de damas noir, VIII l. p. (C, p. 23)

1521, Jeanne Videron, veuve de Jean Boucher :
Unes Heures en parchemyn, reliées entre deux aiz, couvertes d’une chemysette de satin noir, doublé de satin tanné, garnys de deux fermouers d’argent doré, à tringles d’or, IIII l. p. (C, p. 20)

1522, Jacques Daniel de Cernay :
Une paire d’heures, en parchemin, dont les eages de feu monsr et de mademmoiselle sont dedens par escript, XXIIII s. p. (C, p. 50)

1522, Isabeau Mercier, veuve de Jean Hamelin, marchand et bourgeois de Paris :
Deux paires d’Heures, en parchemyn, lectre d’impression, historiés, à lectre d’or, dont l’une garnye d’une chemysette de camelot et l’autre couverte de velours noir, XLVIII s. p. (C, p. 55)

1525, Guillaume Poireau l’aîné, chandelier de suif et bourgeois de Paris :
Une peres de heures, en parchemyn, usaige de Paris, escriptes à la main, historiés et enlumynés, à lectre d’or ou d’azur, relyé entre deux ays, garnyes d’une chemise de camelot noir, bordées à l’entour d’or de Chipre, garnyes de clous et fermoyrs d’argent doré, à houpes d’or de Chipre et boutons à perles, IIII l. t.(C, p. 60)

Un cheval de selle vaut à peu près 20 livres en 1520 ; la livre de beurre, 1 sol ; un pourceau maigre, 2 livres.
Source de l’image : Quentin METSYS (Louvain, 1465/1466 – Anvers, 1530) Le prêteur et sa femme – 1514 – Musée du Louvre.
(1) Ernest Coyecque, Recueil d’actes notariés relatifs à l’histoire de Paris et de ses environs au XVIe siècle], t. I, 1498-1545, Paris, 1905

5 Nov 2014
Jean-Luc Deuffic

NANTES, Musée Dobrée, ms. 9 : les Heures de Charlotte de Miray


© Nantes, Musée Dobrée. BVMM (IRHT)

Parmi les beaux manuscrits du Musée Dobrée de Nantes figure un Livre d’heures du XVe siècle qui nous a laissé les marques d’un ancien possesseur, en l’occurrence les naissances de deux de ses enfants survenues en 1606 et 1610 :

Auiourduy dizehuitiesme de septambre // 1606 a neuf heure du matin est nay // Claude Dargier filz de Louis Dargier et // de Charlote de Miray ses pere et mere // et ses parins Madelon de Miray // grand oncle et Claude De Miray son // oncle et maresne Anne de Cheuvrier a // esté batizé ce mesme jour an leglize // de Vilantroys par messire Pierre Glenet // curé dudit Vilantroys.
Le lundy // huictiesme iour // de nouembre 1610 // a esté bas né // Charle Dargy // & à esté bap // tizé en leglise // de Villentrois & a pour // parrain Charles de Baillou // escuyer sieur des Coignées // & damoiselle Gabrielle de Miray // pour marresne // Lambinet abbé.

Le premier folio de notre Livre d’heures porte en effet cette note barrée :

Je suis a Charlotte // de Miray.

Le 14 juin 1605, Charlotte de Miray épousa Louis d’Argier, deuxième du nom, de la branche de la Ridelière (Histoire de Berry, Gaspard Thaumas de La Thaumassière, ‎Paris, 1689, p. 1132). Le couple eut trois enfants :
1) Claude, né le 18 septembre 1606, comme nous l’apprend ce manuscrit, fut marié le lundi 4 septembre 1628 à Marie de Martin. Il décéda le 26 mai 1662 à Villentrois.
2) Charles, né le 8 novembre 1610, écuyer seigneur de la Combaudière, épousa le 21 juillet 1637 Anne Françoise de Boutillon.
3) Christophe. Au f. 25v du manuscrit du Musée Dobrée on peut lire : Ce iourduy est nay. La suite, non complétée, devait certainement concerner ce Christophe.


© Nantes, Musée Dobrée. BVMM (IRHT)

La famille d’Argier portait d’argent, à trois tourteaux de gueules, deux en chef et un en pointe. Jean d’Argier a formé la branche de la Ridelière à Villentrois (Indre).

Nous avons utilisé la généalogie en ligne d’Evelyne Dubois sur Genenaet. De même voir le blog.
Description précise du manuscrit dans le catalogue du Musée Dobrée de l’abbé G. Durville.
Photos sur le site BVMM de l’IRHT.

Pages :«123456789...28»