Voir les articles dans "Colloques, séminaires"
2 Sep 2013
Jean-Luc Deuffic

\”Um mês, um códice iluminado\”


Le 5 septembre prochain se tiendra la 6e session du cycle de séminaires \”Um mês, um códice iluminado\”, evenement organisé par l’Instituto de Estudos Medievais (IEM) de la Faculdade de Ciências Sociais e Humanas da Universidade Nova de Lisboa (FCSH-UNL) en collaboration avec la Biblioteca Nacional de Portugal :   

Os manuscritos jurídicos iluminados da Biblioteca Nacional de Portugal. Quatro exemplos significativos [ Alc. 365, Alc. 173, IL. 111, Alc. 202 ] Maria Alessandra Bilotta (IEM-FCSH-UNL)

Détails de la manifestation au lien suivant :

18 Juin 2013
Jean-Luc Deuffic

Secrets and Discovery in the Middle Ages : 5th European Congress of the FIDEM (25-29/06 2013)

The 5th European Congress of Medieval Studies of the Fédération Internationale des Instituts d’Études Médiévales (FIDEM) is organized by the Gabinete de Filosofia Medieval, Universidade do Porto, Portugal.

Fascination with secrets traverses the Middle Ages. A secret is shared by few and coveted by many, requiring a lot of those who have to keep it, or those who want to disclose it. A secret is power, hence the eagerness to discover it. But as curiosity can lead to the abyss and punishment, discovering secrets also requires prudence and caution.
The relationship between secret and discovery expresses itself in the Middle Ages, as in all times, through many other dynamic dualities: mystery and revelation, arcane and evidence, unknown and sought, ignorance and knowledge, esoteric and exoteric, private message and edict, hidden and manifest, conspiracy and complaint. The secret is in the nature, which does everything to hide itself, while he reveals itself in many ways, but only to those who know how to interpret it. So in the Middle Ages there are sciences for all secrets: of God, of elements and things, of the stars, of physiognomy, of women, of happiness, of the delights of paradise, of relics, of holiness, of the inner life, of sin, of power, of distant peoples and lost places, and of countless other things. The secret is itself a big secret. The secret is everywhere, in the narratives of search and discovery, in public or private action, in sciences, in books or encyclopedias. One of the most popular medieval texts, the Secretum secretorum, which collects the secrets of health, politics, nature, astrology, magic, alchemy, becomes a model for the many of the literary works composed to uncover secrets, that thus, paradoxically, cease to be. The secret holds dangerous and valuable knowledge ranging from counterfeiting, to the illusions of the imagination, or the triumph of reason and wisdom.
The secret and its avatars were a silent yet strong driving force in almost all aspects of the Middle Ages. The “Secrets and Discovery” Congress proposes to discuss their presence and importance in the imagination, culture, thinking, sciences, politics, religion, and life during the Middle Ages (from the beginning of the 6th to the end of the 15th century).

Progamme [ fichier pdf ]
Contacts
Congress email : secrets@letras.up.pt
Congress Registration and Call : http://ocs.letras.up.pt/index.php/secrets/secrets/schedConf/overview
FIDEM’s email : fidem@letras.up.pt

3 Juin 2013
Jean-Luc Deuffic

Kings like semi-gods : Autour des travaux d’Elizabeth A. R. Brown

Les nombreux travaux d’Elizabeth A. R. Brown (1) consacrés à Philippe le Bel et à ses fils connaissent, depuis une décennie, un écho croissant en France et leur réception a largement contribué au renouveau actuel des études sur les derniers Capétiens. Le GDR Capétiens (GDR3433) a souhaité dresser un bilan historiographique de ces travaux, qui ne se limitent d’ailleurs pas à l’histoire politique de la fin du XIIIe et du début du XIVe siècle : E. Brown s’est également intéressé à des sujets aussi variés que la basilique de Saint-Denis, la liturgie royale, ou encore les archives du parlement de Paris à l’époque moderne, thèmes qui se révèlent tous connexes à ceux abordés par ses travaux sur les derniers Capétiens et qui les éclairent d’un jour nouveau. La présente journée a donc pour objet de faire connaître dans toute leur ampleur les travaux d’E. Brown et de rendre à celle-ci un hommage amical. 

Date : samedi 15 juin 2013


Lieu :
Sorbonne, Centre Roland-Mousnier, salle G647, Escalier G – 1, rue Victor-Cousin – Paris, France (75005)

Programme :

Présidence : Philippe CONTAMINE
10h : Élisabeth LALOU (université de Rouen), Introduction
10h20 : Julien THÉRY (université Paul-Valéry Montpellier 3), Les Capétiens et l’excommunication, de Philippe Auguste à Philippe le Bel : vers une théocratie royale. Pour une recherche avec Elizabeth Brown
Discussion et pause
11h10 : Olivier CANTEAUT (École nationale des chartes), Des sources et des hommes : aperçus sur les règnes des fils de Philippe le Bel
11h40 : Caroline DECOSTER (université de Franche-Comté), L’usage de la plena potestas dans les assemblées médiévales 
Discussion  ;
Présidence : Françoise HILDESHEIMER
14h : Élisabeth LALOU (université de Rouen), Les testaments royaux : histoire et problématique
14h30 : Murielle GAUDE-FERRAGU (université Paris 13), Le corps du roi. Autour des travaux d’Elizabeth Brown sur la mort et les funérailles royales
Discussion et pause
15h25 : Damien BERNÉ (Musée national du Moyen Âge), L’art d’interroger un lieu par ses fonctions et ses représentations : une herméneutique de Saint-Denis selon Elizabeth A. R. Brown
15h55 : Marie-Noëlle BAUDOUIN-MATUSZEK (Archives nationales), Elizabeth Brown et le XVIe siècle 
Discussion 

Contacts :
Olivier Canteaut (olivier.canteaut@free.fr)
Xavier Hélary (xhelary@hotmail.com)

Source : 

« Kings like semi-gods. Autour des travaux d’Elizabeth A. R. Brown », Journée d’étude , Calenda, Publié le mercredi 29 mai 2013, http://calenda.org/250494

GDR Capétiens

(1) Voir bibliographie sur OPAC.regesta-imperii


Le \”Saint-Denis\” d’Elizabeth A. R. Brown

 
Post scriptum : Ayant l’insigne privilège de travailler en ce moment avec Elizabeth sur les funérailles d’Anne de Bretagne, à l’occasion du 5è centenaire de la mort de la reine et duchesse, cette journée que lui consacre le GDR capétiens est le moindre des honneurs que l’on puisse rendre à cette immense et talentueuse historienne qui a tant fait (et continue à faire) pour le patrimoine historique français…  

15 Mai 2013
Jean-Luc Deuffic

Autour des manuscrits de l’abbaye de Cadouin : colloque des 20 et 21 juin 2013 (Périgueux)

Les Archives départementales de la Dordogne conservent un ensemble d’archives et de manuscrits provenant de l’ancienne abbaye cistercienne de Cadouin (Xe-XVe siècles), pour la plupart classés Monuments historiques, et ont décidé de mettre en oeuvre, à l’occasion du centenaire de la loi de 1913 sur les monuments historiques, un programme de numérisation et de mise en ligne de ces documents, une exposition ainsi qu’un colloque.
Ce colloque, après les études d’Eugène Chaminade (1887), Solange Corbin (1954) et Robert Amiet (1985), permettra de faire le point sur les avancées de la recherche ainsi que sur les questions posées par cet ensemble de manuscrits.

Jeudi 20 juin 2013
9h00 : accueil des participants
9h30 : ouverture du colloque par Serge EYMARD, Vice-Président du Conseil général de la Dordogne chargé de la Culture
9h45 : Maïté ETCHECHOURY, Directrice des Archives départementales de la Dordogne
Les archives de Cadouin, histoire et patrimoine
10h15 : Terryl Nancy KINDER, Professeur émérite au Saint Michael’s College University de Colchester.
Rédactrice en chef de la revue “Cîteaux – Commentarii Cistercienses”
Qu’est-ce qu’une mère doit à sa fille ? L’architecture cistercienne, de Pontigny à Cadouin
10h45 : Alexis GRÉLOIS, Maître de conférences en histoire du Moyen Âge à l’Université de Rouen
Imiter sans adhérer : Cadouin et l’ordre cistercien au XIIe siècle
11h30 : Catherine VINCENT, Professeur d’histoire du Moyen Âge à l’université Paris Ouest Nanterre La Défense
Le contexte spirituel de la dévotion médiévale aux suaires du Christ
14h00 : Visite de l’exposition aux Archives départementales 
15h30 : Pierre DOR, historien d’art
Le suaire de Cadouin lors de son premier séjour à Cadouin (1214-1392)
16h00 : Michelle FOURNIÉ, professeur émérite à l’Université Toulouse 2
Le séjour toulousain du suaire de Cadouin (1392-1455) : la question des manuscrits
16h45 : Alison STONES, Professeur émérite au département d’histoire de l’art et d’architecture de l’Université de Pittsburgh
Quelques aspects de la décoration des manuscrits de Cadouin
17h15 : Christelle CAZAUX-KOWALSKI, Maître de conférences en musicologie médiévale à l’Université de Poitiers, Centre d’études supérieures de civilisation médiévale
Musique et liturgie à Cadouin : une tradition cistercienne atypique
17h45 : questions et échanges avec la salle
18h15 : Concert autour des manuscrits de Cadouin par l’ensemble AMADIS
(Simon HANKS, Catherine JOUSSELLIN, Jean-Luc REDUREAU)
Conduite des débats :
Matin : Jean-Louis GLÉNISSON (Bibliothèque municipale de Périgueux)
Après-midi : Véronique MERLIN-ANGLADE (Musée d’Art et d’Archéologie du Périgord)
Vendredi 21 juin 2013
8h30 : accueil
9h00 : Marie-Françoise DAMONGEOT, Conservateur général honoraire à la Bibliothèque nationale de France
Yolanta ZALUSKA, Chargée de recherche honoraire à l’Institut de Recherche et d’Histoire des Textes
Etude codicologique et liturgique des manuscrits 154, 156 et 177
9h30 : Thomas FALMAGNE, Docteur en histoire de l’Université catholique de Louvain. Responsable de la publication du catalogue des manuscrits médiévaux conservés au Grand-Duché de Luxembourg
Les fragments provenant du fonds de Cadouin
10h15 : Barbara SIBILLE, Conservateur des Antiquités et Objets d’Art du département de la Dordogne. Attachée de conservation du patrimoine à la Conservation du patrimoine départemental, pôle patrimoine, Conseil général de la Dordogne
Un coffre dans l’histoire mouvementée du “saint Suaire de Cadouin” (1214-1934). Identification, datation, restauration
10h45 : questions et échanges avec la salle

Contact : b.reviriego@dordogne.fr

Programme détaillé : [ lien ] et [ lien ]

15 Mai 2013
Jean-Luc Deuffic

A decoração nos códices medievais : tipologia e funções. O caso dos manuscritos jurídicos portugueses

Le 15 mai le Groupe de recherche Heurística e fontes para o estudo da Filosofia Medieval de l’Université de Porto organise un Séminaire concernant la décoration des manuscrits enluminés médiévaux, tenu par Mme Maria Alessandra Bilotta sur le thème \”A decoração nos códices medievais : tipologia e funções. O caso dos manuscritos jurídicos portugueses\”.

Programme de cette manifestation au lien suivant : http://ifilosofia.up.pt/gfm/?p=activities&a=ver&id=505

Organisation :
Heurística e fontes para o estudo da Filosofia Medieval RG
Gabinete de Filosofia Medieval / Instituto de Filosofia
Faculdade de Letras da Universidade do Porto
Via Panorâmica s/n
4150-564 Porto
Portugal

Pour les travaux de Maria Alessandra Bilotta [ lien ]

21 Mar 2013
Jean-Luc Deuffic

25 mars 2013 : Jornada internacional de estudos antonianos : Stº António de Lisboa

The workshop aim is to present the most recent results of research on saint Anthony of Lisbon. It will focus on different aspects of his figure, from life and work to devotion in the Middle Ages and in popular culture. In a one day workshop, the participants will present either the results of the newest historiography, moving basically from the years that followed the big congress Pensamento e Testemunho in 1995, either to introduce new topics for the study of Saint Anthony’s figure. Moreover, the participants are asked to activate, or better reactivate a connection among their institutions and the Gabinete de Filosofia Medievale of Porto to improve the internationalization of this field of study in a prospective of enlargement of common interests.

PROGRAMME sur le site de l’Institut de philosophie

5 Fév 2013
Jean-Luc Deuffic

Medieval Europe in motion : Lisboa, 18-20 avril 2013

The International Colloquium “Medieval Europe in motion” is directly linked to the current postdoctoral research projects of Dr. Maria Alessandra Bilotta on \”Portuguese juridical manuscripts production and illumination between 14th and 15th centuries and theirs connections with manuscripts production and illumination in the French “Midi ” (specially Toulouse, Avignon and Montpellier) and in the North-Mediterranean regions (Italy and Cataluña)\” and by Alicia Miguélez on \” The gesture language in the Lorvão Apocalypse and its rapports with other beatus manuscripts\”.
It is also related to other on-­going investigations on cultural and artistic circulation during the Middle Ages carried out by the Research Group, coordinated by Prof. Maria Adelaide Miranda at the Institute for Medieval Studies of the Nova University (Lisbon)
The main objective of this initiative is to analyze the influence of circulation, motion and mobility of people, forms and ideas on the artistic creation during the Middle Ages. This is not a completely new topic in the field of Medieval Art Studies as several scientific events have already been organized in the past years on this topic. This Colloquium aims thus to conduct a critical and constructive revision of these matters, proposing new questions to be discussed.

Site du colloque avec informations et programme détaillé

Cliquer sur la photo pour agrandir

16 Jan 2013
Jean-Luc Deuffic

Journée d’étude : Signatures, écritures et pouvoirs autour de Gaston III, comte de Foix, dit Fébus

Dans le cadre du \”Master Cultures et Sociétés\”, se tiendra à l’Université de Pau et des pays de l’Adour une journée d’étude : Signatures, écritures et pouvoirs autour de Gaston III comte de Foix dit Fébus
Coordination : Véronique Lamazou-Duplan
PROGRAMME
9h Ouverture de la journée
Signatures et marques fébusiennes. Des actes aux manuscrits
9h15 Ghislain BRUNEL, Conservateur en chef des Archives nationales, Véronique LAMAZOU-DUPLAN, Maître de conférences à l’UPPA. Les actes signés Febus.
9h50 Paul MIRONNEAU, Directeur du Musée national du Château de Pau. Marques, signatures et autres éléments d’individuation dans les manuscrits ayant appartenu à Gaston Fébus.
10h25 Simone VENTURA, Universitat de Barcelona. Le statut textuel de l’Elucidari de las proprietatz de totas res naturals : quelques remarques sur la langue et les sources de la version occitane du De proprietatibus rerum.
Pause
11h20 Maria Alessandra BILOTTA, chercheur à l’Université de Lille 3 et à l’Université Nouvelle de Lisbonne. Les enluminures de l’Elucidari et celles des manuscrits juridiques enluminés dans le Midi de la France : rapports iconographiques et stylistiques.
11h55 Discussion
12h30 Déjeuner
Autour de Fébus : écritures et pouvoirs
Jean-Pierre Barraqué, Professeur à l’UPPA. Modérateur et discutant.
14h30 Claudine PAILHÈS, Directrice des Archives départementales de l’Ariège. Fébus, comte de Foix : assises et discours fuxéens.
15h05 Benoît CURSENTE, Directeur de recherche honoraire CNRS. Écriture et servage : le fait du prince et l’appropriation de l’écrit par les maisons paysannes.
15h40 Dominique BIDOT-GERMA, Maître de conférences à l’UPPA. Les sources fiscales et le pouvoir fébusien.
16h15 : Discussion et conclusions.

Programme de recherche UPPA / ITEM (EA 3002) soutenu par les CG 64 et CG 09
Université de Pau et des Pays de l’Adour – Institut Claude Laugénie- Salle Chadefaud

Iconographie : signature autographe (ADPA E 301)

11 Jan 2013
Jean-Luc Deuffic

Lire le Roman de la rose aujourd’hui : journée d’étude à la Bibliothèque nationale de France


 
Lire le Roman de la rose aujourd’hui
Pour accompagner l’exposition L’art d’aimer au Moyen Âge, le Roman de la rose qui se tient à la Bibliothèque de l’Arsenal jusqu’au 17 février 2013, la Bibliothèque nationale de France propose une journée d’étude le 18 janvier 2013 (site Tolbiac, petit auditorium) sur le thème \”Lire le Roman de la rose aujourd’hui\”. Les meilleurs spécialistes de l’histoire littéraire (le matin) et de l’histoire de l’art (l’après-midi) feront la synthèse des interprétations nouvelles que le Roman de la rose a suscitées et suscite en ce début du XXIème siècle.
La journée s’achèvera sur une communication de Stephen Nichols, un des pères fondateurs de la bibliothèque numérique du Roman de la rose.
Visite de l’exposition à l’issue de la journée d’étude

PROGRAMME
matin
9h30 Ouverture
Jacqueline Sanson, directrice générale de la Bibliothèque nationale de France
10h Introduction
L’art d’aimer au Moyen Âge et le Roman de la Rose
Michel Zink, professeur au Collège de France, Secrétaire perpétuel de l’Académie des Inscriptions et des Belles-Lettres
Aspects littéraires
Président de séance : Pierre-Yves Badel, professeur honoraire de littérature médiévale, Université Paris VIII, Vincennes-Saint-Denis
10h30 La Rose en débat. Christine de Pizan lectrice du Roman ou du Livre de la Rose ?
Jacqueline Cerquiglini-Toulet, professeur de littérature médiévale française à l’Université Paris IV-Sorbonne
11h – 11h15 Pause
11h15 Cent ans avant le « débat gracieux » : lecteurs pudiques et gynéphiles de Jean de Meun
Andrea Valentini, maître de conférences à Paris III-Sorbonne Nouvelle
11h45 Le Roman de la Rose moralisé de Jean Molinet (circa 1500) ou l’art de l’exégèse au service du prédicateur
Jean Devaux, professeur de langue et littérature médiévales à l’Université du Littoral – Côte d’Opale (Dunkerque)
12h15 Les étranges occupants du verger de Deduit ; réflexions sur une figure mal aimée, la personnification
Armand Strubel, professeur de littérature médiévale à l’Université Paul Valéry – Montpellier 3

après-midi
Aspects artistiques et thèmes iconographiques
Président de séance : Herman Braet, professeur émérite de littérature médiévale française et occitane aux Universités d’Anvers et de Louvain
14h30 Contributions de l’historiographie des manuscrits à peintures à la lecture du Roman de la Rose
Eberhard König, professeur émérite d’Histoire de l’Art à l’Université de Berlin
15h La mise en image du songe dans les enluminures d’incipit du Roman de la Rose : effets de cadre et de miroir
Fabienne Pomel, maître de conférences en langue et littérature médiévales à l’Université de Rennes 2
15h30 – 15h45 Pause
15h45 Aimer le vrai Dieu d’amour : la réhabilitation de Jean de Meun dans les manuscrits Arsenal 3339 et Français 24392 de la Bibliothèque nationale de France
Lori Walters, professeur de français à l’Université d’Etat de Floride
16h15 Lire et voir le Roman de la Rose entre le Moyen Âge et la Renaissance : la réception du poème dans les arts figurés autour de 1500
Carmen D. Teodorescu, doctorante au Centre André Chastel
16h45 Conclusion
Pour une lecture dynamique du Roman de la rose ?
Stephen Nichols, professeur à l’Université Johns Hopkins de Baltimore

Lire le Roman de la rose aujourd’hui
Petit auditorium – hall Est
Quai François-Mauriac – Paris 13e
vendredi 18 janvier 2013
9h30 – 18h
Entrée libre

EXPOSITION EN LIGNE / L’ART D’AIMER AU MOYEN ÄGE

 

28 Nov 2012
Jean-Luc Deuffic

Vers un colloque attendu : l’abbaye prémontrée de Beauport, en Bretagne


C’est un constat un peu décevant mais objectif. L’histoire des chanoines réguliers en Bretagne – et de leurs confrères associés, les Prémontrés -, n’a guère été vraiment abordée par nos historiens. Pourtant leur implantation dans la péninsule reste remarquable avec d’importantes fondations. André Chédeville en a fait une excellente présentation dans son étude sur \”Les chanoines réguliers augustins en Bretagne au XIIe siècle : des proto-mendiants ?\”, dans l’ouvrage collectif : Religion et mentalités au Moyen Âge, Mélanges en l’honneur d’Hervé Martin, PUR, Rennes, 2003, p. 133-144.
Je me sens quelque peu concerné, l’abbaye Notre-Dame de Daoulas, sur laquelle je travaille depuis déjà quelques années, tient un rôle particulier dans ce mouvement canonial des XI/XIIe s. Au reste, son histoire a croisé à plusieurs reprises celle de Beauport. Un de ses grands abbés, Guillaume Le Lay (1468-1502), était issu des Prémontrés du Goëllo, dont il avait été le bailli. Au XVIIe siècle, le rapprochement des deux abbayes fut même envisagé (voir : Gaëlle Demanet, \”Beauport et Daoulas : ou l’impossible union de deux abbayes (1677-1719)\”, dans les Cahiers de Beauport, 2006, 11, p. 4-13)

Aussi l’initiative conjointe du Centre de Recherche Bretonne et Celtique de Brest et de l’Université de Toronto d’un programme scientifique doit être soulignée avec enthousiasme : Un scriptorium et son époque : les chanoines de Beauport et la société bretonne au Moyen Âge

C’est dans le cadre de ce projet que se tiendra en 2013 le colloque international :
BEAUPORT : UNE ABBAYE PRÉMONTRÉE AU MOYEN ÂGE
UNIVERSITE DE BREST-ABBAYE DE BEAUPORT : 13-14 JUIN 2013

Plus de 800 ans après sa fondation par le comte Alain de Goëlo en 1202, l’abbaye de Beauport, malgré les nombreuses vicissitudes qu’elle a connues, s’élève toujours fièrement face à la baie de Paimpol. Les chanoines qui la peuplaient ont depuis longtemps quitté les lieux, mais l’édifice n’a rien perdu de sa splendeur malgré l’effondrement des voûtes. Délesté de la végétation qui l’encombrait, consolidé depuis déjà plus de vingt ans, l’édifice longtemps oublié se restaure et s’offre de nouveau à l’admiration des visiteurs qui, à la suite de Prosper Mérimée au début du XIXe siècle, s’y pressent désormais en grand nombre.

Le monument, toutefois, n’a pas révélé tous ses mystères ni dévoilé toutes ses richesses : artistique tout d’abord avec son impressionnante salle des ducs, archivistique ensuite avec les centaines de liasses de parchemins qui dorment encore aux archives des Côtes d’Armor, historiques ensuite, d’une histoire qui ne se limite ni au Moyen Âge ni à la vie conventuelle, mais s’étend jusqu’au XIXe siècle, spirituelle enfin, comme résidence d’une congrégation qui a desservi de nombreuses paroisses bretonnes.

L’édition des actes médiévaux de l’abbaye assurée par une équipe de chercheurs franco-canadien commencée en 2012 a permis de collecter de nombreuses informations qui ont renouvelé l’histoire de ce lieu : histoire d’une fondation monastique, histoire d’une société d’aristocrates et de paysans qui gravitèrent autour de ce pôle économique, histoire d’une congrégation, celle des Prémontrés, peu étudiée pour la Bretagne, mais qui y a joué un rôle important, histoire mémorielle d’un site qui a impressionné au fil des siècles, écrivains et artistes. Ce sont tous ces aspects que l’on a voulu placer au cœur d’un grand colloque international qui se tiendra le 13 et 14 juin 2013 sur les lieux même qui ont accueilli les premiers chanoines.

L’étude de ce site sera l’occasion aussi de mettre en parallèle l’organisation, les pratiques, les usages adoptés par les chanoines avec ceux des autres communautés installées en Normandie, Picardie, Nord…,une diversité des regards et des approches associant spécialistes d’histoire de l’écrit, archéologues, historiens, linguistes, historiens de l’art, nécessaire pour éclairer d’un jour nouveau l’histoire de ces communautés au moyen âge. Celles-ci peuvent se regrouper autour de trois articulations : 
* une abbaye au miroir de ses sources au Moyen Âge
* une abbaye prémontrée en Bretagne ( XIII-XVe siècle)
* l’action des Prémontrés et des chanoines réguliers au Moyen Âge : rapport à l’écrit, encadrement des fidèles, aménagement de l’espace, liens avec l’aristocratie…

Appel à communications
Le colloque se tiendra à Brest et à Beauport, les 13-14 juin 2013.  Les communications pourront se faire en français et en anglais. Elles seront réunies et feront l’objet d’une publication. Vous pouvez nous envoyer vos propositions de communications à cette adresse. 
Cédric JeanneauClaude Evans
Université de Brest – CRBC-Université de Toronto

Abbaye de Beauport
Centre de Recherche Bretonne et Celtique (Brest)
Université de Toronto
Présentation du projet : Un scriptorium et son époque : les chanoines de Beauport et la société bretonne au Moyen Âge [ pdf ]