Voir les articles dans "Livres d’Heures"
12 Avr 2013
Jean-Luc Deuffic

Guyonne Derrien de Saint-Malo et son Livre d’heures (Saint-Brieuc, BM, ms. 4)


Saint-Brieuc, BM, ms 4. Nativité. © BVMM (IRHT)

A la suite de notre dernier post décrivant le manuscrit 1 de la Bibliothèque municipale de Saint-Brieuc, nous consacrons cette présente note à un autre Livre d’heures, également mutilé, dont l’originalité tient aux précieuses données liturgiques qu’il comporte ainsi qu’aux différentes inscriptions laissées par des possesseurs successifs.
Le manuscrit coté 4, composé de 108 f. de 170 mm x 115 mm, a en effet appartenu à un couple de Saint-Malo, en l’occurrence Guyonne Derrien et son époux Jehan le Juiff. C’est une oeuvre du XVe siècle, probablement décorée par un enlumineur du val de Loire (merci à Claudia Rabel, Patricia Stirneman, de l’IRHT ; Diane Booton, pour leur avis).

Au calendrier nous avons relevé les saints bretons caractéristiques   : 

29 janvier : Gildasii abbatis (n) (= Gildas, abbé de Rhuys)
16 avril : Paterni episcopi (n) (= Patern, ev. de Vannes)
11 mai : Gilde abbatis (n) (= Gildas, abbé de Rhuys)
17 mai : Macuti episcopi (n) (= Malo, évêque)
24 mai : Donaciani et Rogaciani (n) (= Donarien et Rogatien, de Nantes)
5 juin : Tugduali episcopi (= Tudgual, évêque de Tréguier)
21 juin : Mevenni abbatis (n) (= Méen de Gaël)
6 juillet : sainte Noyale, vierge (popaulaire dans le Morbihan)
29 juillet : Guillelmi episcopi (n) (= Guillaume, évêque de Saint-Brieuc)
10 octobre : Pauli episcopi (n) (= Pol, évêque de Léon)
11 octobre : Melani episcopi (n) (= Melaine, évêque de Rennes)
3 novembre : Gobriani episcopi (n) (= Gobrien, évêque de Vannes)
6 novembre : Melani episcopi (r) (= Melaine, évêque de Rennes)
15 novembre : Maclovi episcopi (r) (= Malo, évêque)
17 novembre : Amani episcopi (n) (= Amand, évêque de Rennes)
12 décembre : Corentini episcopi (r) (= Corentin, évêque de Quimper)

A noter l’absence de saint Yves dans ce calendrier.

Aux litanies, f. 61 :

Sancte Paule
Sancte Brioci
Sancte Maclovii
Sancte Sanson
Sancte Paterne
Sancte Corentine
Sancte Gobriane
Sancte Yvo
Sancte Mevenne

f. 61v :
Sancte Armagile


Saint-Brieuc, BM, ms 4. Nativité, détail. © BVMM (IRHT)

Au f. A :

Ces Heures apartienne au sr de la Basse Lande Pierre Porée 1650.

Sur la contregarde  :

Cestez pressantes heures sont et appartiennet a Guyonne Derrien qui les trouvera sy les luy rende elle poira le vin grandement bien quelle sera aces chiche fait a sa requeste le troyesme jour de oust lan mil cinq cenz trente et ung* (= 1531)
Gyone Derrien
Urbi est (?)
Joannes (= Jean le Juiff, son mari ?)

A Guyonne Derrien
s[or]ont randues ces
heures ou il ne  sera
pas bon chrestien

Pierre Porée Basselande -1650-

Au f. 102v, se trouve une liste des anciennes confréries de la cathédrale de Saint-Malo auxquelles appartenaient les possesseurs du Livre d’heures  :

Cy ensuilt les frairies (?) doncq je suy fondés en lesglisse catedral de st Mallo Et premyer
Du Sainct Esperit
De Nostre Dame
De Sainct Jehan (l’une des plus célèbre à Saint-Malo, également appelée les \”Hommes blancs\” ou \”Messieurs de la S. Jean\”, à laquelle appartenait le navigateur Jacques CARTIER)
De Sainct Mallo
De Sainct Sabastien
De Sainct Nycollas de Tolent..
De Sainct Nycollas de Bari
De Saincte Barbe
De Sainct Eloy
de Saint Anthouenne (écriture plus récente mais de peu)

Gyonne DERRIEN fut mariée avant 1511 à Jean LE JUIFF. Nous ignorons son ascendance. Maitre Jean Le Juiff, sieur de Champdavoine, né avant 1500, décédé après 1532, fut avocat et procureur, lieutenant de la cour de Saint-Malo en 1532. Peut-être est-il le fils de Gilles : « Gilles le Juif tient la Chandaveine roturière et 25 journ. rot. » (en 1513, Henri des salles, Évesché de Saint-Malo : anciennes réformations , Paris, 1864, Réformation évêché de Saint-Malo, p. 118). Présent dans un acte de 1535 avec le fameux navigateur Jacques CARTIER (en ligne)
Guyonne et Jean eurent une fille, Olive, née le 17 septembre 1520 à Saint-Malo, et décédée vers 1566.

« Le 17e jour dudict moys de septembre lan mil cinq cens vingt fut baptisée une fille a maistre Jehan le Juiff et Guyone Darien sa femme et fut nommée Olive par Olivier Heussault (ou Heuffault) des parties de basse Bretaigne en son temps fermier des impots de l’esveché de sainct Malo … » (Registres paroissiaux)

Olive le Juiff fut mariée vers 1539 à Jean Leroy (« advocat des cours de Sainct Malo ») (1518-ca 1600), fils de Robin LEROY et de Guillemette MOREL. De leurs neuf enfants, Denise LEROY (1551-1631) mariée le 12 octobre 1569 avec Guillaume Porée 1532-1577, dont Pierre Porée, sieur de la Basselande qui inscrit son nom en 1650 sur ce Livre d’heures :

* Je remercie Odile Albert pour son aide …. La lecture reste peut-être à confirmer pour certains mots …

20 Fév 2013
Jean-Luc Deuffic

Le calendrier de Vannes des Heures manuscrites de la BM de Rennes, 1696

Dans la belle série de Livres d’heures de la Bibliothèque de Rennes Métropole se trouve un manuscrit malheureusement mutilé de toutes ses miniatures et enluminures mais présentant un réel intérêt pour l’histoire liturgique du diocèse de Vannes. Les Heures datées sont assez rares en Bretagne, soulignons-le. Celles-ci furent achevées la veille de la Saint-Jacques 1398, c’est-à-dire le mercredi 24 juillet (voir calendrier médiéval) :

Lan mil .CCC. IIIIxx. // furent acomplies cestes // heures. la veille de sai[n]t // Iacques

Le livre d’heures en question provient des collections de l’Endowment for Biblical Research de Boston, catalogué par Judith H. Oliver en 1985 dans Manuscripts : Sacred and Secular, n° 91, p. 54-56, manuscrit  acquis par la Bibliothèque de Rennes auprès de la galerie Les Enluminures en 1998.   


© Bibliothèque de Rennes Métropole, ms 1696

Notre ami André-Yves Bourgès a donné (en ligne) quelques indications sur la liste épiscopale de Vannes connue tardivement par le cartulaire de Sainte-Croix de Quimperlé. Le calendrier du Livre d’heures de Rennes atteste du culte liturgique de plusieurs évêques vannetais, certains très caractéristiques, oubliés de notre Histoire. Il reste conforme aux témoins présentés par l’abbé François Duine (Inventaire liturgique, 1922, n° 223 et 224) : les missels de Rouen (BM 307, XVe siècle) et de Paris (BnF, Nlle acq. lat. 172, à l’usage du vice-chancelier Ynisan, daté de 1457). Le clericus Dolensis de préciser : \”Le calendrier de Vannes, au XVe siècle, est un des plus riches au point de vue provincial et local\”.

Calendrier
3 mars : Vingolay abbatis (= saint Guénolé, fondateur de Landévennec)
16 avril : depositio sancti Paterni (= évêque de Vannes)
2 mai : Corentini et Brioci episcoporum (en rouge)
11 : Gilde abbatis (= fête de l’ \”invention\” du corps de saint Gildas)
13 : Servacii presbiteri
17 : Macuti episcopi (= noter le dédoublement Macut/Malo)
19 : Yvonis confessoris (en rouge)
24 : Donaciani martiris
4 juin : Petroci confessoris
6 : Tudguali episcopi (= plus exactement Gudual, confondu avec le Tudgual de Tréguier, fêté au 5 juin et 2 décembre)
7 : Meriadoci episcopi (= évêque de Vannes)
20 : Mevencii (sic) abbatis (= Meen, fondateur de l’abbaye de Gaël)
22 : Bilii martiris (= évêque de Vannes)
27 : Meldroci episcopi ve[netensis] (en rouge) (= évêque de Vannes)


Chapelle de Locmeltro à Guern (Morbihan), dédiée à saint Meldroc – Cliquer pour agrandir –

13 juillet : Turiavi episcopi
19 : Gonerii confessoris
28 : Sampsonis epsicopi
29 : Guillelmi epsicopi (= Guillaume, évêque de Saint-Brieuc)
16 aout : addition ancienne s. Armel
19 : Guennini episcopi (en rouge) (= évêque de Vannes)
20 : Philiberti abbatis
13 septembre : Amantis episcopi ven. (= évêque de Vannes)
10 octobre : Pauli episcopi (= Pol, évêque de Léon)
11 : Melanii epsicopi (= Melaine, évêque de Rennes)
24 : Maglorii episcopi
29 : Translacio beati Yvonis
3 novembre : Guenhaelii abbatis
6 : Melani epsicopi (= voir au 11 septembre)
15 : Maclovii episcopi
21 : Columbanii abbatis
12 décembre : Corentini epsicopi
14 : Guinerii martiris

Pour comparaison voir le calendrier de Vannes ca 1450-60 des Heures de Pierre de Pledran à l’usage de Nantes :
Copenhagen – The Royal Library – Thott 114 8° (transcription Erik Drigsdahl)


© Bibliothèque de Rennes Métropole, ms 1696

Litanies
Armel (en addition ancienne)
Paterne (= Vannes)
Corentin (= Quimper)
Paul (= Léon)
Tudgual (= Tréguier)
Yves (= Tréguier)
Brieuc (= Saint-Brieuc)
Guillaume (= Saint-Brieuc)
Malo (= Saint-Malo)
Samson (= Dol)

Liste des évêques de Vannes : Cartulaire de l’abbaye de Sainte-Croix de Quimperlé, 2e édition revue, corrigée et augmentée, par Léon Maître et Paul de Berthou, Paris, H. Champion, 1904 [numérisé sur Gallica] :

0000000_liste_evvan_2.jpg

Source photos du manuscrit 1696 : Bibliothèque de Rennes Métropole

17 Déc 2012
Jean-Luc Deuffic

Les Grandes Heures d’Anne de Bretagne numérisées sur Gallica (Paris, BnF, Lat. 9474)


© Paris, BnF, Lat. 9474

C’était un moment tant attendu ! Gallica nous offre un merveilleux cadeau pour ce Noël 2012 : la numérisation des Grandes Heures d’Anne de Bretagne, enluminé par Jean Bourdichon.
[ en ligne ]

Mandement adressé à Jean Bourdichon pour l’exécution des Heures [ numérisé sur Gallica ] :

« … a notre cher et bien amé Jehan Bourdichon, painctre et valet de chambre de monsieur [le roi], la somme de mil cinquante livres tournois, en six cens escuz d’or, … tant pour le recompenser de ce qu’il nous a richement et somptueusement historié et enluminé unes grans Heures pour nostre usaige et service, où il a mis grant temps …\” (Blois, 14 mars 1508 n. s.)


© Paris, BnF, Nlle acq. fr. 21192. Signature d’Anne de Bretagne
 
Note sur la reliure :

1684, 20 avril : au Sr Dalencé, 132 #, 5 s. pour son remboursement de la dépense faite pour la reliure des heures d’Anne de Bretagne pour mettre au Cabinet des curiosités du Roy, et 500 # par gratification en considération de ses services … (J. Guiffrey, Comptes des bâtiments du roi, II, 537)

Quelques références bibliographiques :
Léopold Delisle, Les Grandes heures de la reine Anne de Bretagne et l’atelier de Jean Bourdichon, E. Rahir, 1913.
H. Omont,  \”Un document nouveau relatif à Jean Bourdichon\”, dans  Bibliothèque de l’école des chartes, t. 73, 1912, p. 581-583 [ en ligne sur Persée ]
Heures d’Anne de Bretagne. Reproduction réduite des 63 peintures du Manuscrit latin 9474 de la Bibliothèque nationale [ en ligne ]
V. Leroquais, Les Livres d’heures, I, p. 298-305, n° 144.
Notice détaillée dans F. Avril et N. Reynaud, Les manuscrits à peintures, 1993, n° 164, p. 297-300, avec bibliographie.
Michele Bilimoff, Promenade dans des jardins disparus, Les plantes au Moyen Âge d’apres les Grandes Heures d’Anne de Bretagne, OUEST-FRANCE, 2001.
Facsimilé Moleiro : commentaires rédigé par Marie-Pierre Laffitte (BnF), Georges Minois, Michèle Bilimoff (CNRS) et Carlos Miranda

Documents sur Jean Bourdichon :
« Led. jour [10 VII 1481] en lad. court, personnellement establyz Jehan de La Rue [Delarue], tailleur et Jehanne, sa femme, de lui suffisamment auctorisee, paroissiens de St-Clemens dud. Tours, soubzmectans etc., lesquelx ont ont congneu et confessé en droit en lad. court par devant nous, avoir vendu et octroyé, et encores par ces presentes vendent et octroyent des a present a touzjoursmais perpetuellement a heritaige a Jehan Bourdichon, enlumineur et varlet de chambre du Roy nostre sire, et a Barbe, sa femme, a ce presente, prenans etc. la somme de 49 s. 2 d.t., monnoie courant a present, de rente annuelle et perpetuelle en quoy les personnes qui sensuivent lui sont atenuz par chacun an aux termes et festes de Noel et Jehan-Baptiste par moictie, cest assavoir… » [source : Tours AD37 – Cote: 3E8/285 = en ligne]

29 juillet 1521 par Foussedouaire notaire à Tours : Françoise Bourdichon, fille du feu sieur Jehan Bourdichon, vivant peintre et varlet de chambre du Roy, femme et espouse de honorable homme maistre Jehan Perrigault, licencié ès lois, conseiller en la cour royale de Tours, autorisée par la procuration de son mari pour recevoir heritage de son père avec ses coheritiers et de dame Barbe Colleberde sa mère\”.

Voir nombreuses références d’archives dans le Dictionnaire critique de biographie et d’histoire – Jean Bourdichon de Tours, dans Archives de l’art français

Pages :«1...78910111213...28»