Voir les articles dans "Manuscrits numérisés"
18 Sep 2011
Jean-Luc Deuffic

Fac-similés … à défaut d’originaux

Une liste de fac-similés bien utile …. [ facsimiles.pdf ]
Source : Old Manuscripts & Incunabula – Specialists in Facsimile Editions PO Box 6019 FDR Station, New York NY 10150 


Les Très Riches Heures du duc de Berry, © Musée Condé de Chantilly, ms. 65. Ed. Molineiro.

16 Sep 2011
Jean-Luc Deuffic

La Bible de Souvigny (Moulins, Médiathèque manuscrit 1) sur la toile …

Joyau de l’enluminure médiévale, le plus célèbre manuscrit de la médiathèque communautaire de Moulins, la Bible de Souvigny, est désormais numérisée …
[ Lien ]


f. 369v. Détail.

Cette Bible provient du prieuré de Souvigny, qu’elle a quitté au moment des confiscations révolutionnaires pour devenir propriété de l’Etat, avec les autres livres de Souvigny et des couvents de Moulins. C’est un manuscrit sur parchemin de 400 feuillets et de grande taille (56 x 39 cm), qui contient le texte en latin de l’ancien et du nouveau Testament, avec les préfaces aux livres bibliques. La première mention de cette bible se trouve dans l’obituaire du prieuré de Souvigny, manuscrit du quinzième siècle conservé à la médiathèque communautaire. Appelé également Livre des anniversaires, cet ouvrage mentionne les offices célébrés par le prieuré en mémoire de ses bienfaiteurs. Pour l’anniversaire de messire Bernard, sacristain de Saint Mayeul, un office plein est célébré le 13 novembre, en souvenir du bien qu’il a fait au prieuré en faisant faire, entre autres, une dizaine de manuscrits et plus particulièrement « un livre très précieux contenant l’ancien et le nouveau Testament (preciosissimam historiam continentem novum et vetus testamentum). Il s’agit sans doute de la Bible de Souvigny … [ suite ]

Rapport de la commission chargée de l’examen de la Bible de Souvigny [ En ligne ]

Bibliographie
Patricia Stirnemann, Nouveau regard sur la Bible de Souvigny, Moulins, Ville de Moulins, 1999 56 p.
Walter Cahn, The Souvigny Bible. A Study in Romanesque Manuscript Illumination. New York, Univers., 1967, 655 p.
Michèle Labrousse, Étude iconographique et stylistique des initiales historiées de la \”Bible de Souvigny\” dans Cahiers de civilisation médiévale vol. 8, 1965, p. 397-412.


\”Calendrier de Souvigny\”

12 Sep 2011
Jean-Luc Deuffic

Un calendrier-obituaire de Saint-Etienne de Sens acquis par la Houghton Library d’Harvard


Autres photos de la cathédrale de Sens

Un calendrier obituaire à l’usage de Sens passé en vente en janvier dernier [ voir notre post ] vient de rejoindre les collections de la Houghton Library d’Harvard. On peut le consulter en ligne à cette adresse [ Lien ]

Harvard University, Houghton Library ms Lat. 429 : calendrier à l’usage de Sens

A lire : Claire Pernuit , « Entre texte et image, enquête sur les vitraux historiés du xiiie siècle de la cathédrale Saint-Étienne de Sens », Bulletin du centre d’études médiévales d’Auxerre | BUCEMA [En ligne] , 14 | 2010 , mis en ligne le 14 octobre 2010, Consulté le 12 septembre 2011. URL : http://cem.revues.org/index11639.html

27 Mai 2011
Jean-Luc Deuffic

Énigmes autour d’un manuscrit du Roman de la Rose …

L’incontournable site Roman de la Rose Digital Library où sont numérisés 130 manuscrits de ce best-seller du Moyen Âge donne à voir l’exemplaire d’une collection privée dont l’origine n’a pas encore été établie. Ce manuscrit du XIVe siècle porte au f. 136 ce qui semble être des devises ou des cris de guerre, le second – PLVS DEVIL QVE JOYE – que j’identifie comme étant celui de la famille de Bauffremont qui avait pour armes : Vairé d’or et de gueules, et devisait : Dieu ayde au premier chrestien.
Pierre de Bauffremont, sire de Charny, conseiller et gendre de Philippe-le-Bon, duc de Bourgogne, l’avait adopté en souvenir de son chagrin lors de la perte de ses enfants.
Je n’ai pas retrouvé l’origine du premier : A CELELA RANDRE HONEUVR

Au centre du feuillet se trouve un monogramme (?) à découvrir ….

Description du manuscrit [ En ligne ]


Pierre de Bauffremont. Armorial de la Toison d’Or. Manuscrit BnF Arsenal 4790

Sur les Bauffremont  [ Lien ] Pièces sur les Bauffremont [ En ligne sur GALLICA ]

Pierre de Beauffremont, seigneur de Charny, au baptême du fils du peintre Van Eyck [ En ligne ]

Voir sur un Livre d’heures ayant appartenu à un membre de la famille Bauffremont : Gianbattista CONTINI, \”Il « Libro d’Ore » ms. Lat. 893 = α.P.9.28 della Biblioteca Estense Universitaria di Modena e la sua committenza borgognona\”, dans Iconographica, VII, 2008, p. 69-78.

18 Sep 2010
Jean-Luc Deuffic

Medieval Manuscripts at University of South Carolina

The University of South Carolina, which is located in the state capital of Columbia, has been acquiring medieval manuscripts and leaves for the past three years. Dr. Scott Gwara advises the university’s library on acquisitions. Most recently the university bought a complete English Pocket Bible, ca. 1240. Substantial support from the B. H. Breslauer Foundation made the purchase possible. In 2007 the Breslauer Foundation bought a sermon miscellany for the university. These manuscripts join other codices in the collection, including a deluxe English copy of Ranulf Higden’s Polychronicon once in the Dyson Perrins collection and a Sarum Book of Hours by the Masters of the Gold Scrolls [photo : Book of Hours, Gold Scrolls Group]. Newly added fragments include leaves from an early 13th-century glossed bible and from the Llangattock Breviary [photo : Llangattock Breviary, ca. 1441-1448]. The University has the largest number of manuscripts in the state: six codices and more than 100 fragments. In April 2011 Dr. Christopher de Hamel will offer a two-day seminar, \”Understanding the Medieval Book,\” using the library’s collection. Application packets will soon be available for this event. In addition to manuscripts acquired by the university, the Columbia Museum of Art has recently purchased a Bruges Book of Hours.

“Images reproduced courtesy of the Irvin Department of Rare Books & Special Collections, University of South Carolina Items.”

Liens :
Pages from the past (Pr Scott Gwara)

Catalogue en ligne des manuscrits de la South University Library

17 Avr 2010
Jean-Luc Deuffic

Mount Angel Abbey (Oregon) : Livres d’heures numérisés

Mount Angel Abbey, en Oregon, a été fondée en 1882 par des moines bénédictins venus de l’abbaye suisse d’Engelberg, emportant à leur suite une importante bibliothèque. Malheureusement, seuls quelques livres ont survécu à l’incendie dévastateur de 1926, qui détruisit l’abbaye.
Initiant une importante phase de numérisation, la bibliothèque propose en ligne plusieurs manuscrits, entre autres des livres d’heures, dont 6 ayant une origine française :
[lecture au format pdf];

* MS0027 Horae Beatae Mariae Virginis. Latin. England, ca. 1450 [Lien]
* MS0028 Horae Beatae Mariae Virginis. Latin. France, ca. 1475 [Lien]
* MS0029 Horae Beatae Mariae Virginis. Latin. France, ca. 1525 [Lien]
* MS0030 Horae Beatae Mariae Virginis. Latin. France, ca. 1475 [Lien]
* MS0031 Horae Beatae Mariae Virginis. Latin. France, ca. 1450 [Lien]
* MS0064 Horae. Latin & French. France, 15th c. [Lien]
* MS0065 Horae. Latin & French. France, 15th c. [Lien]
* MS0066 Horae. Latin, Italy, 15th c. [Lien]
* MS0067 Horae. Latin, Flemish, 15th c. [Lien]
* MS0078 Horae. Latin. Printed with Illuminated Initials before 1520. [Lien]
* MS0051 Homilies on the Gospels. Latin. France, ca. 1350 [Lien]
* MS0068 Bible. Latin. Italy, late 13th c. [Lien]

28 Mar 2010
Jean-Luc Deuffic

Numérisation à la Vaticane

Une excellente nouvelle pour les chercheurs … la Vaticane annonce la numérisation sur 10 ans des 80.000 manuscrits de ses collections …

[Lien]

9 Déc 2009
Jean-Luc Deuffic

L’évangéliaire de Lorsch : un chef d’oeuvre carolingien en ligne

Cristian Ispir, étudiant en histoire à l’Université de Metz, nous a aimablement communiqué cette note concernant l’Evangéliaire de Lorsch :

Le plus célèbre manuscrit médiéval enluminé de la collection de la Bibliothèque Nationale de Roumanie est un fragment d’évangéliaire latin carolingien de 810 (MS II.1)*. Connu sous le nom de Das Lorcher Evangeliar dans le monde germanique et de Codex Aureus en Roumanie et Hongrie, le manuscrit appartenait aux sept évangéliaires de la Schola Palatina d’Aix-la-Chapelle, avant d’arriver dans la bibliothèque de l’abbaye bénédictine de Saint-Nazaire de Lorsch après la mort de Charlemagne. Entre le XVIe et le XVIIIe siècle, le manuscrit passe par Heidelberg, Rome et Vienne. En 1782, l’évêque de Transylvanie en fait l’acquisition mais le manuscrit est désormais divisé en deux parties qui ont des sorts assez différents. La Biblioteca Documentara Batthyaneumde la ville roumaine d‘Alba-Iulia a mis en ligne la numérisation d’une des deux parties du manuscrit. Un facsimilé de l’ensemble du codex a été réalisé en 1967 à Munich et en 2000 à Lucerne.
Les enluminures exceptionnelles et l’écriture en encre d’or font de ce manuscrit un chef d’oeuvre de l’art carolingien. Le fragment comprend 111 folios de 365 x 265mm écrits sur deux colonnes aux 31 lignes. Les textes introductifs de chaque chapitre ont été écrits en capitala elegans alors que le reste du texte comporte une écriture onciale.
Le manuscrit est très riche en illustrations enluminées. 101 folios ont des cadres polychromes; il y a 4 portraits des évangélistes, un grand tableau du Christ (Maiestas Domini) et un frontispice en minium représentant la généalogie du Christ.
La reliure originale en ivoire se trouve au Victoria and Albert Museum à Londres.
On trouve dans les pages de ce manuscrit un mélange de traditions insulaires, germaniques et byzantines qui marque le passage d’une représentation abstraite et ornementale des peuples du Nord à une expression plus claire et plus lisible qui caractérise l’art méditerranéen.
La visualisation du manuscrit est souple et interactive. Il y a la possibilité d’agrandir les folios et de les imprimer. Par contre, l’ensemble du texte n’en est pas disponible, la BNR estimant que le but de la numérisation c’est de présenter une oeuvre d’art. Pour les paléographes, donc, ce fragment présente un intérêt limité.
Vous pouvez feuilleter le manuscrit ici

* La seconde partie se trouve à la Bibliothèque apostolique vaticane (Pal. Lat. 50). Le premier plat avant de reliure est conservé au Victoria and Albert Museum de Londres, le deuxième dans les collections des Musées du Vatican à Rome.

aa_426px-Codexaureus_25.jpg 
Bibliothèque apostolique vaticane, Pal. lat. 50

18 Sep 2009
Jean-Luc Deuffic

Manuscrits numérisés du Centre Culturel Irlandais de Paris

Le Centre Culturel irlandais de Paris propose en ligne ses trois plus précieux manuscrits numérisés : un psautier flamand ( Bruges, ca 1500, de l’atelier de Raphaël Marcatellis), une Histoire des rois d’Angleterre (Londres, ca 1500, suite de William Caxton, premier imprimeur anglais) et un Livre d’heures (Bruges, vers 1470, entourage de William Wrelant ?).


(c) CCI – Psautier flamand

Centre Culturel Irlandais
5, rue des Irlandais
75005 – Paris

31 Mar 2008
Jean-Luc Deuffic

Paris Bibliothèque nationale de France : des manuscrits à feuilleter …

Le site web de la Bibliothèque nationale de France nous propose plusieurs beaux manuscrits à feuilleter …  Sacramentaire de Charles le Chauve (BnF Lat. 1141); La Chanson de Rolland (BnF Fr. 860); Le Roman de la Rose (BnF Fr. 12595); Le Roman d’Alexandre (BnF Fr. 9342); Le Roman de Lancelot (BnF Fr. 113)


(c) Paris BnF Fr. 9432

Paris BnF [Lien]

Sacramentaire de Gellone
Poésies de Prudence
Sacramentaire de Drogon

Paris BnF [Lien]

Pages :12»