9 Nov 2012
Jean-Luc Deuffic

« Qu’il mecte ma povre ame en céleste lumière » : vers le 5e centenaire de la mort d’Anne de Bretagne / The Upcoming Centenary of the Death of Anne of Brittany

Au mois de janvier 2014 seront célébrés les 500 ans de la mort d’Anne de Bretagne (1477-1514).
La reine de France décéda à Blois le 9 janvier 1514. Inhumée dans la nécropole royale de Saint-Denis, ses funérailles furent d’une exceptionnelle ampleur (40 jours). Son cœur, selon sa volonté, fut placé dans un reliquaire en or rehaussé d’émail que l’on achemina à Nantes en grande pompe pour être déposé, le 19 mars 1514, dans la chapelle des Carmes, puis transféré plus tard à la cathédrale Saint-Pierre. Le reliquaire du coeur, en forme de boîte ovale de tôle d’or repoussée, porte en lettres d’or rehaussées d’émail vert, bleu, rouge, une inscription à sa gloire, et se trouve aujourd’hui déposé au musée Dobrée de Nantes :

In January 2014 the 500-year celebration of the death of Anne of Brittany (1477-1514) will take place.
The queen of France died in Blois on 9 January 1514 and was buried in the royal necropolis at Saint-Denis, following an exceptionally long funeral (40 days).  According to her wishes, her heart was placed in a reliquary of gold embellished with enamel and was then transported with great pomp to Nantes where it was placed in the chapel of the Carmelites on 19 March 1514 ; it was later transferred to the Cathedral of Saint Peter. The reliquary containing Anne of Brittany’s heart, an oval-shaped metal container embossed with gold, bears an inscription venerating her in gold letters embellished with green, blue and red enamel.  It is housed today in the Dobrée Museum in Nantes :

En ce petit vaisseau de fin or pur et munde
Repose un plus grand cueur que oncque dame eut au monde ;
Anne fust le nom d’elle, en France deux fois reyne,
Duchesse des Bretons royale et souveraine.
Ce cueur fut si très hault, que de la terre aux cieux
Sa vertu libéralle accroissoit mieulx et mieulx.
Mais Dieux en a repris sa portion meilleure,
Et cette part terrestre en grand deuil nous demeure.

La collection PECIA : LE LIVRE ET L’ÉCRIT, publiée chez Brepols (Turnhout), consacrera en 2013 (dernier trimestre) un volume spécial à la hauteur de ces évènements qui furent alors relatés par Pierre Choque, premier héraut et roi d’armes de la duchesse de Bretagne, dans une oeuvre manuscrite distribuée aux princes et princesses du temps (Henri VIII, roi d’Angleterre ; Charles III, Louise et René de Savoie ; Marie de Luxembourg ; Françoise, Marie et Jean d’Albret ; Philippe de Gueldre ; Louise de Coëtivy ; Claude de France ; Catherine de Foix ; Renée et Charles de Bourbon ; Guy XVI de Laval ; Philippe Ier de Nassau ; Louis de Brézé ; René de Brosse, Jean II de Clèves ; Jacques II de Luxembourg-Fiennes ; Catherine d’Aragon, etc.) :

In 2013 (the last trimester) the collection PECIA : LE LIVRE ET L’ÉCRIT, published by Brepols (Turnhout), will devote a special volume in commemoration of these events, which were recounted at the time by Pierre Choque, the first herald and king-at-arms of the duchess of Brittany, in a manuscript book distributed to the princes and princesses of the time (Henry VIII, King of England ; Charles III, Louise et René de Savoie ; Marie de Luxembourg ; Françoise, Marie et Jean d’Albret ; Philippe de Gueldre ; Louise de Coëtivy ; Claude de France ; Catherine de Foix ; Renée et Charles de Bourbon ; Guy XVI de Laval ; Philippe Ier de Nassau ; Louis de Brézé ; René de Brosse, Jean II de Clèves ; Jacques II de Luxembourg-Fiennes ; Catherine d’Aragon, etc.) :

Commemoracion et advertissement de la mort de tres crestienne, tres haulte et tres excellante princesse, ma tres redoubtée et souveraine dame madame Anne, deux foyz royne de France, duchesse de Bretaigne


© Den Haag, MMW, 10 C 12 42v [ source ]
Le corps d’Anne de Bretagne dans sa chapelle mortuaire à Saint-Denis

Nous aurons le plaisir d’associer à cette publication les noms de Michael Jones, le plus Breton des Gallois, éminent connnoisseur de la Bretagne médiévale, et mesdames Cynthia J. Brown (University of California) auteur de l’ouvrage récent The Queen’s Library. Image-Making at the Court of Anne of Brittany, 1477-1514, et Elizabeth A. R. Brown, professeur émérite d’histoire au Brooklyn College de New York, dont les travaux sur la royauté capétienne et dans bien d’autres domaines font aujourd’hui référence (biblio = COPAC).

We also have the pleasure of associating with this publication the names of Michael Jones, the most Breton of Welshmen and eminent \”connoisseur\” of medieval Brittany, as well as Cynthia J. Brown (University of California, Santa Barbara), author of the recent book The Queen’s Library. Image-Making at the Court of Anne of Brittany, 1477-1514, and Elizabeth A. R. Brown (Professor Emerita of History, Brooklyn College in New York), whose publications on the Capetian kingdom and many other related subjects are standard reference works (biblio = COPAC).

« Qu’il mecte ma povre ame en céleste lumière »

– Les funérailles d’une reine : Anne de Bretagne (1514) – Textes, images et manuscrits –


Sommaire

¤ Introduction de Michael Jones, professeur émérite d’histoire médiévale à l’université de Nottingham

¤ Commemoracion et advertissement de la mort de tres crestienne, tres haulte et tres excellante princesse, ma tres redoubtée et souveraine dame madame Anne, deux foyz royne de France, duchesse de Bretaigne, texte de Pierre Choque.
Description des témoins manuscrits et  présentation de leurs possesseurs (une trentaine)
¤ Épitaphes latines et françaises de Germain de Brie et Laurent des Moulins (Bibliothèque de l’Arsenal, 35483 ; Bibliothèque Mazarine, 35483 ; Paris, Bibliothèque nationale de France, Yc 760 et Ye 3966)
¤ La deploration de la Royne de France. Composée par Maistre laurens des moulins. S. l. (Paris), 1514, in-8 goth. de 16 f.
(édition Jean-Luc Deuffic)

¤ Le Trépas de l’Hermine regrettée, texte inédit d’après le manuscrit de Paris, Petit Palais, Dutuit 665 et variantes du Paris, BnF, Fr. 5099
¤ Compte rendu des funérailles : Lordre qui fut tenue a lobseque et funeraille de feue tresexcellente et tresdebonnaire princesse Anne… Duchesse de Bretaigne, tant aux eglises que au chemin depuis bloys jusques a labbaye de sainct Denys. (Lyon, J. Thomas, 1514). In-8°, 8 f. [Ex. : Bibl. Lyon, cat. des inc., suppl., 868 – Paris BnF Rés. 8 LB29 44 – Paris Bibl. Mazarine, 35475. Rés.]
(édition Cynthia J. Brown (University of California) et Elizabeth A. R. Brown (professeur émérite d’histoire au Brooklyn College de New York)

LIENS
PECIA. LE LIVRE ET L’ÉCRIT
BREPOLS PUBLISHERS


Le corps d’Anne de Bretagne arrive devant Saint-Denis, reçu par le cardinal de Luxembourg
© Paris, Petit Palais, Dutuit 665


Tombeau d’Anne de Bretagne et de Louis XII en la basilique Saint-Denis
[ source ]

Illustration de tête : détail des Grandes Heures d’Anne de Bretagne : © Paris, Bibliothèque nationale de France, Lat. 9474
 

1 commentaire

  • Bonjour !

    Je vous signale un article de Pierre-Gilles GIRAULT, conservateur au château royal de Blois, "Le Trépas de l’hermine regrettée. Un récit des funérailles d’Anne de Bretagne enluminé par jean Pichore" dans le n° 48 (mars-avril 2014) de l’Art de l’Enluminure.
    Il est regrettable que ce manuscrit ne soit pas numérisé…

Leave a comment

You must be logged in to post a comment.