27 Nov 2010
Jean-Luc Deuffic

L’évêque Raoul du Fou (+1510) : un nouveau manuscrit …

Nous avons donné dans un ouvrage récent – Notes de bibliologie (Brepols Publishers, 2010) -, à propos des « manuscrits d’Yvon du Fou, conseiller et chambellan de Louis XI », une liste ce ceux possédés par son frère, Raoul du Fou, évêque successivement de Périgueux, d’Angoulême et d’Evreux. A cette liste doit être joint un Pontifical, aujourd’hui conservé à la Bibliothèque Denison de Claremont en Californie (USA) sous la cote Perkins 3. Il s’agit d’un manuscrit parchemin de 176 f. mesurant 280 x 213 mm, dont on trouvera une excellente description dans le catalogue de C. W. Dutschke, et Richard H. Rouse, Medieval and Renaissance manuscripts in the Claremont libraries, Berkeley, 1986, p. 93-96, et  fig. 38, 39. [ en ligne ]

Ce manuscrit est entré par la suite dans les collections d’Henry-Auguste Brölemann (15 septembre 1775-30 novembre 1854), fils de Jean-Thierry-Thomas Brölemann et de Marie-Georgette Belz, d’une famille originaire de Soest en Westphalie, qui fut conseiller municipal de Lyon, membre de la Chambre de Commerce. Sa bibliothèque échut à son petit-fils, Arthur-Auguste Brölemann (6 octobre 1826-23 février 1904), Président du tribunal de commerce de Lyon. lequel conserva les collections riches de plus de 4000 volumes de son grand-père. Voir : Henry Morin-Pons, Arthur Brolemann, 1826-1904 : esquisse biographique, Lyon, 1904. ; Claude Breghot du Lut, Catalogue des manuscrits et livres rares de la bibliotheque d’Arthur Broleman, Lyon, 1897. Mme Etienne Malet en fit vendre une grande partie chez Sotheby’s en 1926 : Catalogue of a collection of very important illuminated manuscripts and fine printed horae with a few early illustrated books formed during the early part of the nineteenth century by Henri Auguste Bröleman, and now sold by order of the present owner, his great-grand-daughter and heiress, Madame Etienne Mallet,\” Sotheby’s London, 4-5 May 1926. En l’occurence, Blanche Bontoux épouse d’Etienne Mallet, fille de Adolphe Bontoux (°ca 1818) et (x 1853) d’ Albertine Brölemann (°1831)
Ex libris A. Brölemann avec motto : Vigilentia et Prudentia.

Liens

Ex-libris de Brolemann (page Peter Kidd)

Henri Auguste Brölemann. né en 1775, mort en 185(4), marié à Pauline de Villas en 1799, cousine germaine de Elisée de Villas et de sa soeur ainsi que de Julie Belz de Villas (née de Villas, épouse de Nicolas Belz).
….
Arthur est un bon garçon de 30 à 32 ans, qui ne demandait pas mieux que de prendre la vie par le meilleur côté, mais que l’exemple de ses parents, et malheureusement le sot mariage qu’on lui a fait faire ont rendu vieux et un peu maniaque avant l’âge, partant mélancolique. Néanmoins sa gaieté de fond reparait de temps en temps, loin de sa femme et de sa famille. Son tic est le comme il faut: tout petit, il était propret et méthodique, plus tard il a tourné à la gravure de mode, sans cesser pour cela d’être -sauf dans le grand monde, où son tic gourmait de la cravate aux sous-pieds- très simple, causant et plein de cette bonhomie ouverte, rare de nos jours et qui tient lieu des dons plus dangereux de l’esprit, avec presque autant d’agrément pour la société. Des considérations de famille et de fortune lui ont fait épouser en 1853 sa cousine germaine Anna Sévène, fille d’une soeur de sa mère, pour laquelle il n’avait nul entrainement…. (Notes sur la société lyonnaise )


Illustration : Raoul du Fou entre saint Jacques et saint Maur. Evreux BM 99, f. 218. (c) irht-cnrs

Leave a comment

You must be logged in to post a comment.