14 Avr 2015
Jean-Luc Deuffic

Les BOLSEC : des libraires bretons de Paris au début du XVIe s.

Parmi les libraires bretons ayant exercé à Paris au XVIe siècle, figurent Mathieu et Hervé Bolsec. Le premier, éditeur de plusieurs opuscules grecs en 1512, était installé rue Saint-Jean de Beauvais, à l’image de saint Yves. Au reste, sa marque est dédiée au saint trégorrois.

Le patronyme BOLSEC est essentiellement attesté dans la région de PLONEVEZ-DU-FAOU (Finistère)

Nous sommes mieux renseignés sur Hervé Bolsec. Ci-dessous les éléments biographiques relevés par Philippe Renouard aux Archives Nationales :

Libraire et relieur, 1516-1529, bourgeois de Paris; meurt avant le 20 avril 1531.

Est propriétaire avec sa femme Marie Bernard de la moitié d’une maison, à la Rose Rouge, rue Saint-Jean-de-Latran, qu’ils vendent le 27 septembre 1529. Il loue le 29 août 1522 au collège de Tréguier deux ouvroirs et en sous-loue un le 20 janvier 1528.
La même année, il fait partie de la confrérie de Saint-Jean l’Évangéliste, à Saint-André-des-Arts, qu’il a fondée avec Samson Nicolle et Toussaint Denis, libraires, Pierre Gaudoul en étant un des gouverneurs, pour la défense de leur métier.

1522, 29 août. —Bail viager, à la vie des deux époux, par le collège de Tréguier, à Hervé Boisés (sic), libraire et bourgeois de Paris, marié à Marie Bénard, de deux étables contiguës, « une vifz entre deulz », dépendant du collège, sise rue Saint-Jean-de Latran, dites la Grande et la Petite étable, mesurant trente-quatre pieds de long, que les preneurs convertiront en deux ouvroirs ; loyer annuel : 6 l. t. (COYECQUE, t. I, n° 313).

1528, 20 janvier. — Bail, pour un an, par Hervé Boulleset, libraire, bourgeois de Paris, à Thomas Le Fèvre, même qualités, d’un ouvroir avec sallette contiguë, actuellement occupés par Nicolas Hary, le tout sur la rue Saint-Jean-de-Latran, moyennant 12 l. t. (COYECQUE, t. I, n° 858).

1528, 20 et 27 avril. — Contestation au sujet de l’entretien et du service de la confrérie de Saint-Jean-1’Évangéliste entre d’une part Nicolas Le Savetier libraire et imprimeur et d’autre part Pierre Gaudoul, libraire, Samson Nicole, Toussaint Denis et Hervé Bolsec, libraire et relieur de livres, demeurant à Paris, depuis douze ans. (Cf. t. IV, art. BLANCHET (Jacques) et COYECQUE, t. I, n° 892).

1529, 26 septembre. — Vente par Hervé Bolsec, libraire, et Marie Bernard, sa femme, à Gamyn Abalin (1), laboureur, de leurs droits sur la maison de la Rose-Rouge, rue Saint-Jean-de-Latran; corps d’hôtel, cour, cave, cuisine (Arch. nat., S 1651, f° 10, 2e série).

1530 (n. st.), 4 avril. — Échange entre Jean Lalyseau, libraire, et Gamyn Abalin, laboureur, de la moitié indivise de deux maisons, la Licorne, rue de la Boudroirie, et l’image Sainte-Barbe, rue de la Boucherie, contre la maison de la Rose-Rouge, rue Saint-Jean-de-Latran et une soulte de 10 l. t. (Arch. nat., S 1651, P 24, 2e série).

1531, 20 avril. — Nouvel acte relatif à cette maison entre Jean Lalyseau d’une part et Gamyn Abalin et Marie Bernard, veuve d’Hervé Bolsecq [libraire] de l’autre. (Arch. nat., S 1651, P 64 v°).

1542, 13 janvier. — Quittance par Thibaulde de « Neuf», veuve de Didier…, et, en première noces, de Hémon Mascot, rue des Carmes, et par Regnault Brucel et sa femme, Marie Mascot, tous bourgeois de Paris, à François Lalizeau, clerc au greffe de la chambre des comptes de Paris, de 105 l. 10 s. 10 d.t., dont 1°) 96 l. t. pour le rachat d’une rente de 8 l. t. constituée, le 16 décembre 1522, par feu Hervé Bolsec et Marie, sa femme, sur la moitié d’une maison sise au clos Bruneau, à l’enseigne de la Rose [rouge], qui appartenait aux constituants et qui appartient présentement à François Lalizeau et aux cohéritiers de Jean Lalizeau; 2°) 10 s. 10 d. t. pour arrérages, à compter de Noël; 3°) 9 l. t. pour remboursement de frais (Arch. nat., Min. centr., XXI, fol. IIIe VII et COYECQUE, t. I, n° 2182).

SOURCES = RENOUARD, Documents, p. 17, 147, 295; RENOUARD, Répertoire, p. 141; COYECQUE, t. I, nos 313, 858, 892 et 2182; HELWIG, Handbuch der Einbandkunde, t. II, p. 98; G. D. HOBSON, « Parisian binding 1500-1525 », dans The Library, 4e série, t. 11, 1931, p. 433. Philippe Renouard, Imprimeurs et libraires parisiens du XVIe s., Service des travaux historiques de la Ville de Paris, 1991, p. 259.

(1) Un patronyme bien breton …

Leave a comment

You must be logged in to post a comment.